stop aux abus du baptême vétérinaire

Accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Nous avons ouvert ce site en automne 2012, suite aux abus lors des baptêmes. Nous avons bien subit quelques tentatives de fermetures , mais nous sommes toujours là !


 Ce site a été  créé pour lutter  et réagir contre les abus du baptême des étudiants vétérinaires et pas pour interdire le baptême des étudiants en général. Le baptême vété est devenu abusivement brutal mais ce sont surtout les conséquences, pour ceux qui ne le font pas, qui sont abusives.

(Voir "Ce qui pose problème")


Ceci nous concerne tous, vu les données du problème, il est clair que la situation actuelle est devenue une zone de non droit et qu'elle foule aux pieds la charte des droits de l'homme et les lois en vigueur (En voir les extraits dans: Attention dangers). Ceci est inadmissible. 

 

Mais comment en est-on arrivé là , par l’enchaînement de quels évènements ? (Voir "Ce qui pose problème

 

 

  Étudiants , vous allez être confrontés au choix de faire ou de ne pas faire ce baptême; d'entretenir ou pas le fonctionnement de cette spirale infernale.

 

On vous a dit que sans lui vous resterez seul : c'est faux. On vous a dit que sans lui vous n'aurez pas de tuyaux pour les examens  et que sans eux vous allez rater vos études; c'est également faux. Il existe une autre banque de données ouverte à tous : LE CLV http://www.cerclevete.be/ . Vous n'êtes donc pas obligés de passer par les humiliations du baptême vétérinaire.

 

Actuellement, les étudiants se retrouvent sur les réseaux sociaux; l'intégration y est plus amicale. Ceci a fait très nettement baisser le taux de baptême de toutes facultés.

 

 

N'oubliez pas que les tuyaux ne sont que des tuyaux, la clé de la réussite passe avant tout par l'étude, être étudiant est un travail à temps plein ! 

 

Gardez également à l'esprit qu'il n'y a que 600 baptisés sur près de 1 600 étudiants en fac vété. Les non-baptisés sont en majorité !

 

Au sujet du consentement à passer cette épreuve; Accepter sous la contrainte ou non n’est pas consentir, et a fortiori approuver à l'avance et les yeux fermés tout ce qu'on va vous faire subir. D'autre part, se défendre en disant : "C'est normal , c'est ça le baptême , nous y sommes passés aussi!" ne rend pas la brutalité normale, humaine ou acceptable.

 

Ne vous laissez pas abuser ils n'ont pas tous les droits: des lois et des pactes existent. Faites-les respecter. (voir Infos Abus, Pas de discrimination ? et Attention dangers)

 

Attention, il ne s'agit pas d'une après-midi récréative, le tout dure trois semaines ! Trois semaines de mauvais traitements 24h sur 24 ... Mais, où se situe la limite entre mauvais traitement et torture?

 (voir Attention dangers  

 

 

         Parents, vous avez votre mot à dire ; après l'accident c'est trop tard.


Rentrée 2013 , une étudiante dans le coma ! (voir "Coma 2013")

 

Et cette année , deux ?...


 

 

 

 Nous avons un double but, tout d’abord par l'envoi de courriers aux différents décideurs, nous tentons de faire cesser les abus.

Nous vous proposons des modèles de lettres, mais vous pouvez toujours leur envoyer un courrier personnalisé. Plus nous serons à réagir, plus ils prendront nos demandes en considération ; proposez à vos connaissances, familles et amis, de participer.  C’est une façon d’agir en toute discrétion ; ces courriers resteront entre eux et vous. (Voir "l'action")



 

Ensuite, nous voulons être un pôle d'information, afin que chacun puisse avoir accès aux informations (trop souvent cachées par le comité de baptême) pour se forger sa propre opinion,  en connaissance de cause.

 

Toutes nos infos sont vérifiées et vous pouvez suivre les liens de nos différentes sources.

 

 

             

 

 

    Dernières nouvelles 

Attention,

Dès la rentré les baptêmes vont commencer. Malgré toutes les précautions et les promesses du comité de baptêmes, ceux-ci continuent à être abusifs. Nous rappelons ici que l'université à peu de possibilité légale pour sévir. Si vous avez été victimes, Déposez plainte à la police dans les plus brefs délais avec preuves à l’appui. Il s’agit parfois d' ecchymoses qui disparaissent avec le temps. Il s'agira peut-être aussi de blessures psychiques, plus longues à déceler mais, hélas, plus longues à faire disparaitre. Avec la déclaration de plainte à la police, vous garantissez l’existence de l'origine de ces blessures. Vous pourriez en avoir besoin pour vous aider à recevoir l'assistance à laquelle vous avez droit. Gardons en tête que les séquelles peuvent ressurgir  plus tard !

Nous espérons que vous n'en aurez pas besoin .

 

 

Baptêmes étudiants 2018


3 comas, 2 décès, 1 viol, des procès.

 

Pourquoi la fête tourne-t-elle au cauchemar ?Pourquoi les comités de baptême mettent-ils le folklore au dessus des lois et des chartes? Etudiant, passez à autre chose pour que la fête reste une fête. 

 

Aucun de ces problèmes n'émanent du baptême vétérinaire, ils ont appris de leurs erreurs après le procès du coma  en 2013. Mais les sanctions trop légères ont laisser un gout d'impunité. Conclusion les autre comités ne se freinent plus. L'abus devient la norme. voir la  page

  Baptêmes 2018

 


 

 

Décès d’un étudiant après un baptême: les cercles signent la charte de la KU Leuven .

Les cercles étudiants et les clubs féminins de la KU Leuven ont signé la charte des baptêmes, annonce l’université vendredi. Ce texte a été remis sur la table et modifié à la suite du décès d’un étudiant consécutif à une activité de baptême. (5/3/19)

 

 

Mais c'est quoi ça ? Les clubs des "filles" ont signé la chartes et pas les garçons?, Hé les mecs , vous avez peur d'y perdre votre VIRILITE ? On vous parle de respecter la vie !, on vous parle respecter la charte des droits de l'homme ! Je ne comprend même pas pourquoi on leur laisse le choix , la charte des droits de l'homme est au-dessus des "coutumes" des étudiants ! Petit rappel ; la torture est interdite, et si quelqu'un vous demande d'arrèter car vous le faites souffrir , c'est que vous êtes en train de le torturer !!! Un peu de bon sens , quoi !!!



https://www.sudinfo.be/id104882/article/2019-03-01/deces-dun-etudiant-apres-un-bapteme-les-cercles-signent-la-charte-de-la-ku


Décès d'un étudiant après un baptême en Flandre: un des survivants risque l'exclusion


Agence Belga, publié le 09 février 2019 à 07h20


Les dix-huit étudiants présents lors d'un baptême universitaire fatal à un étudiant de 20 ans en décembre dernier dans le club étudiant Reuzegom, risquent de lourdes sanctions de la part de la KUL Leuven, dont l'expulsion définitive du campus, rapportent samedi les titres Sudpresse et Het Nieuwsblad.


L'institution universitaire mène une enquête disciplinaire sur le rôle de chacun des participants. Un des étudiants blessé lors du baptême tragique a aussi été invité à comparaître devant le conseil de discipline de l'institution. Il est accusé de ne pas avoir donné l'alerte à temps, ce qui aurait pu éviter la mort de son compagnon. Il risque l'expulsion jusqu'à la fin de l'année.

 

https://www.rtl.be/info/belgique/politique/deces-d-un-etudiant-apres-un-bapteme-un-des-surviants-risque-l-exclusion-de-la-kul-1098718.aspx

 


 


 



 


Témoignage d'un parent (Baptême  2015)

Attention , malgré les promesses du comité de baptême , rien n'a changé !



Nouveau témoignage de parents baptême 2015 :


« ...Ce que j'ai noté de son récit verbal les premiers jours après sa sortie est:


privation de sommeil, réveils forcés et répétés après à peine une heure de repos au sol

privation d’hygiène (interdiction de se laver)

pression morale pour boire de la bière (au petit déjeuner et à chaque activité)

déclamer les noms et les titres des aînées baptiseurs en public avec remarques d'humiliation en cas de faute et obligation de boire une pinte de bière

repas servi au sol sans assiette comme punition

dégagement des ordures et canettes vides de bière en pleine nuit (4h le matin) sans faire du bruit sous peine de sanction

se dégager des toilettes pour laisser la place à une aînée

se justifier devant un genre de tribunal présidé par le chef pour sa demande d’arrêter l'épreuve, suivi par des remarques humiliantes


après sa sortie au bout de 3 jours : remarques discriminatoires lors de croisement de co-étudiants aînés baptisés au Home Universitaire

au long de l'année : stigmatisation pex refus de participation à l'achat collectif de la salopette pour les pratiques, allant jusqu'à refus de parler avec elle lors d'un covoiturage.

pendant les examens: découverte tardive d'information d'accès aux pièces d'anatomie utilisées pour la dissection anatomique c.à.d. information précoce pour les baptisés par un circuit interne, diffusé que tard la veille de l'examen par le biais du circuit d'information accessible par tous (page facebook)... »

 


 

 Notons qu'au vu de ce qu'on peut lire sur le site de la SGEMV: "Pendant ces 3 semaines, le parrain a la charge entière de son bleu et devra prendre soin de lui comme si c’était son enfant. C’est-à-dire que le bleu sera hébergé, nourri, transporté, occupé par son parrain. Le parrain a pour mission de transmettre tout ce qu’il aura pu découvrir ou apprendre depuis son arrivée à Liège à son bleu.",

 

 

 

On peut craindre le pire pour leur futurs enfants !!!

 


 

 

 

 

Réactions du comité de baptême suite du procès en fac vété :


La faculté vetérinaire en partenariat ave la SGEMV (qui représente le comité de baptême des vétérinaire à fait parvenir ce mail à tous les étudiants :


Envoyé: Mardi 4 Avril 2017 16:51:58

Objet: Séance d'informations risques liés aux activités baptismales

​​​​​Chers étudiants, Dans le cadre des actions de réduction des risques en milieu festif, l’Université de Liège et la faculté de médecine vétérinaire vous convient à une séance de sensibilisation sur l’encadrement des activités baptismales. Les Docteurs Devos et Kestens aborderont les aspects liés à la santé physique et psychologique. Un volet sur les responsabilités juridiques respectives de chacun sera également abordé. Cette séance est ouverte à tous les étudiants intéressés par la thématique. Profitez de cette opportunité. Quand ? le mercredi 19 avril à 20h Où ? Faculté de médecine vétérinaire- Amphi C Le service Qualité de Vie des Etudiants , les autorités facultaires et la SGEMV


Nous sommes heureux de voir que toute cette terrible affaire fait bouger les choses. Notons qu'il y a une forte baisse dans la pratique de ce rite depuis que les étudiants se retrouvent en groupes de travail sur les réseaux sociaux ;donc, plus besoin du baptême pour s'intégrer .

Pouvu que , quand tout le monde sera bien saouls , ils ne retombent pas dans leurs abus "rituels".

 

     ECOEUREE !!!

    (Réaction à chaud au retour du prononcé de jugement des parrains du baptême vétérinaire 2013 ce 28 février) 

Si c'est ça que la justice appelle poser un geste fort qui  fera comprendre qu'on n'a pas le droit de tout faire , c'est raté !  Ils n'ont retenu que les coups et blessures involontaires... L'affaire va être considérée comme un simple accident... On oublie les traitements inhumains et les traitements dégradants  !  Il va falloir s'y faire, fanny n'a pas subi la pression du groupe ... Je dois mettre de côté ce sentiment étrange qui me fait penser que personne, sans pression extérieure, n'avalerait une telle quantité d'eau... Oubliez la responsabilité des parrains et de la SGEMV ; c'est de la faute du seau d'eau s'il s'est vidé dans sa bouche !

Ils doivent bien rigoler et se sentir dans l'impunité la plus totale... Merci la "justice".

28 février 2017.

 

 

Baptêmes estudiantins à l'ULg: le recteur prêt à priver de diplôme les étudiants responsables de dérapages graves  

Publié le Vendredi 9 Octobre 2015


 

En septembre 2013, Fanny M., une étudiante française inscrite à la faculté de médecine vétérinaire de l’ULg, sombre dans le coma suite à une activité organisée par ses parrains et marraine de bleusailles. La jeune fille, qui avait ingurgité une dizaine de litres d’eau lors de cette activité liée à son baptême estudiantin, avait finalement survécu. Mais l’affaire était arrivée entre les mains du parquet de Marche qui avait, dans un premier temps inculpé les trois étudiants en médecine vétérinaire responsables de la jeune fille. Un an après les faits, une quatrième étudiante était à son tour inquiétée par la justice. Mais des demandes de devoirs complémentaires par les avocats de la défense ont mis la procédure en stand-by. Aujourd’hui, personne n’a encore été renvoyé devant le tribunal correctionnel. Et aucune date n’est même prévue à l’agenda…

Mais du côté de l’ULg, on entend bien ne pas laisser se reproduire pareil incident. Albert Corhay, le recteur de l’université de Liège, est formel : « Si ça dérape, je sévirai. Et si les étudiants qui en sont responsables ne sont pas encore diplômés, je pourrais très bien les éjecter de l’ULg et ils n’auraient jamais leur diplôme. Si je suis confronté à un gros dérapage, je n’hésiterai pas. »


http://www.lameuse.be/1392678/article/2015-10-08/baptemes-estudiantins-a-l-ulg-le-recteur-pret-a-priver-de-diplome-les-etudiants


Bizutage WEI ; Arrêtez le massacre !!! 

30/10/2015

OK, , ça se passe en France , mais ça a failli arriver en faculté vétérinaire à liège en 2013 ! Ici , c'est l'alcool qui à fait basculer la fête dans le fossé de l'enfer !

Un étudiant en médecine retrouvé mort après une soirée d'intégration:

http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/10/29/un-etudiant-en-medecine-retrouve-mort-apres-une-soiree-d-integration_4799483_3224.html

..."Toute soirée avec alcool ou d’intégration est interdite depuis plusieurs années en médecine à Lille. Celle-là était organisée en privé, avec la présence d’« alcool en abondance », « malgré des très nombreuses mises en garde sur ce sujet », a indiqué le doyen de la faculté, Didier Gosset, cité par Nord Eclair.

Ce fait divers résonne étrangement avec la fiction interactive Wei or die, dans l’enfer d’un week-end d’intégration, diffusée mercredi sur le site de France Télévisions, qui évoque également la noyade d’un étudiant."...

 

 

Difficile à croire tout ça ?

septembre 2015

 Oui, tout est prouvé mais pas facile à croire ; c’est pourquoi nous ajoutons à nos articles les liens vers nos différentes sources d’informations. L’une d’elle est le blog de Bernard rentier, recteur de l’université jusqu'à l'an dernier, lui-même. Pensez-vous que le recteur de l’université divulguerait de fausses informations sur son institut ? Surtout celles qui ne lui font pas une belle publicité : Abus, discrimination, dédains des lois en vigueur et de la charte des droits de l’homme ?… Il préfèrerait sûrement poser autre chose dans sa vitrine ! Et  pourtant il le publie, pourquoi ? Par ce que, selon ses propres termes, il veut éradiquer le problème. 

 

Filtrer les études de vétérinaire.

 26/04/15


Belga Publié le vendredi 24 avril 2015 à 06h36 - Mis à jour le vendredi 24 avril 2015 à 06h37

Belgique


"- Les doyens des facultés vétérinaires de Liège, de l'Unamur, de l'ULB et de l'UCL demandent la mise en place d'un filtre pour les études de vétérinaire en Communauté française. Le nombre d'étudiants devient ingérable, lit-on vendredi dans le journal Le Soir. Actuellement, on compte 950 étudiants en première bac et 377 en premier master. "Si l'enthousiasme pour ces études reste égal à lui-même, dans 10 ans, ce ne sont plus 950 jeunes qui voudront entrer en première bac mais plus de 2.000", souligne Le Soir. Trois doyens sur quatre prônent un concours en fin de première calqué sur l'actuel projet en médecine.

"Il faut privilégier la sélection à ce moment car on sait que le ministre Marcourt ne veut pas d'un examen d'entrée", dit Pascal Leroy, doyen de l'ULg. "

 

    http://www.lalibre.be/actu/belgique/filtrer-les-etudes-de-veterinaire-5539c82835704bb01bedd0e3



 

 

Ok, on progresse !

10/10/14


La vidéo de propagande du baptême ne passe plus lors de la séance académique de la rentrée. De qui vient cette décision ?, du comité de baptême?, de l'ULG qui n'accepte plus de soutenir et pousser ainsi ce baptême ?


 Les baptêmes ont été moins hard cette année. Moins d'étudiants saouls, crasseux, puants aux cours. Possibilité pour les bleus de prendre des douches, de se changer et de rentrer pour dormir (ce qui veut dire qu'avant , on les privaient de sommeil ... ... ... ) … Maintenant vient la suite ; comment va se passer la promiscuité entre baptisés et non baptisés aux cours , à la cafétéria, aux soirées facultaires ? L'importance d'être baptisés ou non cessera-t-elle face à certains (pas tous) professeurs, assistants, et maîtres de stages ?

 

 La discrimination sera-t-elle abolie ? (Voir "Pas de discriminations ?"). Les baptisés pourront-ils parler aux non-baptisés sans se faire soupçonner de traîtrises ? Nous espérons que oui, que le progrès ne s’arrêtera pas au baptême en lui même mais se fera remarquer aussi dans l'ambiance générale de la fac.

 

 Il aura fallu ce grave problème l'an dernier et l'inculpation des parrains pour arriver à une prise de conscience, un changement ; dommage.

 

Nous sommes toujours sans nouvelles de la charte des valeurs de l'enseignement supérieur promise au mois d'octobre 2013...

 

 

Progrès aussi dans les autres facs:

 

Le problème grave de l'an dernier à fait également réfléchir les autres comités de baptêmes aucuns d'eux ne voulant se retrouver avec la responsabilité d'un participant entre la vie et la mort sur les bras. Cette prise de conscience à rendu les baptêmes plus surveillés, plus humains et donc plus proches de la fête que du challenge cette année. Merci.

Hélas , suite au sanction trops légère lors du procès du baptême 2013, les comité se sente en impunité totale d'où recrudescence des abus .

 

 

e

 

 Et la responsabilité du comité de baptême ?

 

 Face à la vague d'attaque suite aux abus lors de ce baptême, la SGEMV se défend en disant : « Ni le comité de baptême, ni l’organisation du baptême et des activités baptismales ne sont remis en cause par la justice ». Peut-être, mais il y a eu de nombreux témoignages relevant de nombreux débordements et ce depuis de nombreuses années. Ils ont toujours étés niés par le comité de baptême... Alors , sont-ils de grands naïfs ou sont-ils complices? L'esprit insufflé par le comité de baptême ; cette idée qu'ils ont d'être des êtres supérieurs (au-dessus des lois), la fierté qu'ils ont d'avoir le baptême réputé le plus "hard"et le confort d'être devenus inattaquables grâce à la décharge qu'ils font signer stipulant que les étudiants ne porteront pas plaintes contre le comité, a engendré cette terrible conséquence : Le coma de Fanny.

 

Conséquence qu'ils appellent accident. Par ses comportements, le comité de baptême a une large part de responsabilité dans cette affaire.

 

Pour nous, qui dénonçons depuis le début que les baptêmes sont de plus en plus violent, ce fut la suite inéluctable - Pas un accident!

  

 

 

 La discrimination est encore actuelle.

  Extrait d'un article de Today in liège Le 4/10/13


 

"... La plupart des étudiants et des membres du personnel académique s’accordant à dire que la situation a bien évolué depuis 10 ans, il semble heureusement acquis que le fait de ne pas faire son baptême n’empêche pas les bons étudiants de réussir leurs études. « Mais dans le cas d’un professeur d’anatomie pro-baptême, qui organise régulièrement des soirées avec les étudiants baptisés le mercredi soir à l’office des cours (où lesdits cours sont imprimés, ndlr), cela fait clairement pencher la balance pour les étudiants qui sont un peu faibles », relève un assistant de la faculté..."

 http://www.todayinliege.be/Les-non-baptises-toujours.html

Depuis la parution de cet article, nous savons de source sûre que le professeur incriminé s'est retrouvé face à la justice.





 Dimanche 13 octobre 2013:  Nous n'avions plus accès à notre boite mail. Ne nous écrivez plus à l'ancienne adresse, ce courrier va peut-être arriver en de mauvaise mains .


                     Nouvelle adresse:   Stopabusbapteme@gmail.com

 

 

 

 

 

                   Nous vérifions, dans la mesure du possible, nos infos en recoupant les sources.

 

                            Pour plus d’infos ou pour nous aider à affiner  ce site, écrivez –nous .

 

                                                             



 

Actuellement , le baptême est en perte de vitesse des moyens plus adaptés pour s'intégrer sont en place ; en effet, la plupart des étudiants se retrouvent sur les réseaux sociaux.

Bravo!

N'hésitez plus, passez à quelque chose de plus sympa  !!!

Nous contacter : 

Stopabusbapteme@gmail.com

site frêre et page facebook:  Baptême étudiant "rire ou pleurer? "  http://www.baptemeetudiantrireou.sitew.be/

 

L'équipe du site remercie tout particulièrement les différents témoins qui nous ont aidés. C'est grâce à eux que cette démarche à été possible. Merci pour leur confiance.


Pour la suite, afin de  donner à notre action des fondements solides aux yeux de tous, nous avons besoin de témoignages signés... ... ...  Nous savons que si vous vous faites connaitre, vous serez harcelés donc nous cherchons des personnes qui accepteraient de témoigner publiquement sans craintes. Si vous avez été victime et que vous ne faites plus partie du circuit , votre témoignage nous intéresse.


Vous comprendrez que notre anonymat est la garantie nécessaire à nos témoins.Nous devons rester dans l'ombre !

 

Sauf pour les témoignages publics pour les quels nous promettons l'anonymat, nous comprenons , tout naturellement , que vous nous écriviez sous une fausse identité.