stop aux abus du baptême vétérinaire

Coma 2013

 

 

http://www.lesoir.be/610682/article/actualite/belgique/2014-07-29/coma-apres-un-bapteme-trois-etudiants-inculpes

Rentrée 2013 suites aux abus du baptême des étudiants vétérinaire ; une étudiante dans le coma.

 

 

Publié le Jeudi 26 Septembre 2013 à 14h16

 

http://www.lameuse.be/820020/article/regions/liege/actualite/2013-09-26/une-jeune-fille-dans-le-coma-apres-avoir-bu-trop-d-eau-dans-un-bapteme-d-etudi

 

http://www.rtbf.be/video/detail_bapteme-etudiant-jeune-fille-dans-le-coma?id=1856565

 

https://www.youtube.com/watch?v=MkFom2FZr1c

 

 

Les baptêmes durent trois semaines en continu aussi bien de jours que de nuit et aussi bien en semaine que le week-end. Le samedi 21 septembre , Fanny a été contrainte de boire beaucoup d’eau. Quand elle a déclaré qu’elle n’en pouvait plus, les organisateurs auraient déclaré qu’elle pouvait arrêter si elle signait un papier renonçant à son baptême. En insistant bien qu'elle se retrouverait toute seule sur le ban des parias et sans les tuyaux d'examens. Elle a donc continué à boire et est tombée dans le coma.

 

Réaction de L'ULG:

 

..."Dans certaines facultés, si on arrête, on est privé de son baptême et être privé de son baptême peut vouloir dire qu’on va subir un certain nombre de vexations pendant le reste de ses études, et ça, c’est tout à fait interdit."… (B. Rentier Recteur ULG) 

https://www.rtl.be/videos/video/459445.aspx

 

Réaction d'un internaute :


"Elle a demandé pour arrêter de boire mais on l'a "incitée" à continuer. Comment ? Menace de mise à l'écart, railleries, ... ces pervers savent s'y prendre, la preuve : ils l'ont poussée presque jusqu' à la mort."

 

 

 

Le recteur de l'université, accusé d'avoir laisser faire s'est défendu en faisant remarquer que les baptêmes ne sont pas organisés par l'université mais par les comité de baptême de chaque fac en dehors des murs de l'université et que légalement, il ne pouvait rien faire en ce qui concerne les abus qui y sont commis. Néanmoins il va proposer d'exclure les étudiants coupables d'accidents lors d'événements de baptême. Il estime que ces pratiques appartiennent à un temps révolu.et portent préjudice à l'université … certaines clauses existent bel et bien dans les principes de l’université. Ceci autorise des sanctions à l’égard des membres de l’université, étudiants y compris, pour des personnes qui auraient entaché la réputation de l’institution…

 

Jeune fille dans le coma à Liège: Boire trop d’eau peut être dangereux


 Rédaction en ligne   http://www.lesoir.be/327257/article/actualite/fil-info/fil-info-belgique/2013-09-26/jeune-fille-dans-coma-liege-boire-trop-d-eau-peut-etre-dangereux
Jeudi 26 septembre 2013, 17h16

 

 ..."La jeune fille souffre d’un œdème cérébral, « un gonflement du cerveau » qui peut être dû à un excès d’eau dans le tissu cérébral. Cet apport excessif engendre une « diminution de la concentration de sodium dans le sang »."...

 

 ..."Une consommation d’eau devient excessive lorsqu’un individu consomme « quatre, cinq, voire six litres d’eau en très peu de temps », précise le docteur.

 

  Notre réaction:

 

 Les plus grosses quantités d'eau qu'elle a dû avaler (annoncées dans la presse) sont de 20 litres, les plus petites ; 7 litres. De toute façon, beaucoup trop. Il faut savoir que les parrains des futurs baptisés sont des étudiants en dernière année.  Cette réaction physiologique à une trop grosse consommation d'eau fait partie des cours qu'ils ont reçus dans les premières années de leur cursus. Ils ont donc agit en connaissance de cause. Ou alors, ils ne connaissent pas leurs cours et ne méritent pas de devenir vétérinaire.

 

 

 

Hyponatrémie


 L'hyponatrémie est un trouble hydroélectrolytique défini par une concentration en sodium dans le plasma sanguin (natrémie) inférieure à 136 mmol/l. Il en découle une hyperhydratation intracellulaire par effet osmotique (l'eau libre passe du secteur extracellulaire au secteur intracellulaire afin d'égaliser les pressions osmotiques de part et d'autre de la membrane cellulaire).

 

 Les signes cliniques ne sont pas spécifiques (nausées, vomissements, dégoût de l'eau, asthénie, céphalées, confusion). Ils sont d'autant plus présents si l'hyponatrémie est profonde ou si elle survient de manière aiguë. La gravité des hyponatrémies est liée à la survenue d'une hypertension intra-crânienne (toujours dans les hyponatrémies sévères d'installation rapide) responsable d'engagement avec troubles de la conscience et crises convulsives pouvant mener au décès.

 

 

Face à la vague d'attaque suite aux abus lors de ce baptême, la SGEMV se défend.

 

 

Elle défend en disant : « Ni le comité de baptême, ni l’organisation du baptême et des activités baptismales ne sont remis en cause par la justice ».

 

Peut-être, mais il y a eu de nombreux témoignages relevant de nombreux débordements et ce depuis de nombreuses années. Ils ont toujours étés niés par le comité de baptême... Alors, sont-ils de grands naïfs ou sont-ils sont complices? L'esprit insufflé par le comité de baptême ; cette idée qu'ils ont d'être des êtres supérieurs (au-dessus des lois), la fierté qu'ils ont d'avoir le baptême réputé le plus "hard" et le confort d'être devenus inattaquables grâce à la décharge qu'ils font signer stipulant que les étudiants ne porteront pas plaintes contre le comité, a engendré cette terrible conséquence : Le coma de Fanny.

 

Conséquence qu'ils appellent accident.Par ses comportements, le comité de baptême a une large part de responsabilité dans cette affaire.

 

Pour nous, qui dénonçons depuis le début que les baptêmes sont de plus en plus violent, ce fut la suite inéluctable - pas un accident!

 

 


 Extrait du communiqué de presse de la SGEMV:


..." Lors de la soirée de samedi, Fanny faisant son baptême sans alcool, a consommé de l’eau en grande quantité pendant l'activité. Par ailleurs, elle n’a pas consommé d’alcool ni de drogue. Elle a été dormir en même temps que les autres en ne présentant aucun signe particulier. Dimanche matin au réveil, Fanny ne réagissant pas, les secours ont été appelés immédiatement. Arrivés sur place, ils l'ont pris en charge directement, elle était en hyponatrémie et inconsciente. D'abord transportée à l'hôpital de Marche-en-Famenne, elle a été transférée au CHU de Liège dans la journée. Dimanche en début de soirée elle reprenait connaissance. Les parents prévenus des faits par les marraines sont arrivés dans la nuit de dimanche à lundi au CHU de Liège. Dès lundi, son état s’est amélioré et le rétablissement a été très rapide. Aujourd’hui elle reste en observation au CHU mais elle va beaucoup mieux." http://www.portailvete.be/ (texte effacé en 2014)

 

Notre réaction :

 

 Ils ont écrit pudiquement "... a consommé de l'eau ...». Boiriez-vous, à vous rendre malade, une telle quantité d'eau si vous n'y étiez pas forcé ?

 

 ..."Ne présentant aucun signe particulier"...Vous remarquerez qu'ils ont omis de dire qu'elle se sentait mal et que c'est pour ça qu'elle s'est retirée (Fait avéré, signalé dans plusieurs articles de presse). Vous remarquerez aussi qu'ils l'ont laissée aller dormir sans surveillance alors qu'ils savaient ce qu'elle risquait. Mais, qui avait encore l'esprit assez clair ? Quand a-t-elle perdu conscience? Combien d'heures est-elle restée inconsciente avant qu'on ne lui porte secours ? Tout ceci  malgré "la formation de premier secours" qu'auraient reçue les organisateurs !!!

 

 Quelles séquelles en gardera-t-elle? Pourra-t-elle encore étudier? Pas même elle n'a de réponses à ces questions.

 

 

 

Tous bourrés : Conséquences graves !


Lors du baptême qui a envoyé une étudiante dans le coma, à part les éventuels bleus réalisant leur baptême à l’eau, et je ne pense pas qu'il y en ai eu d'autres ce soir là (On les auraient retrouvés également à l'hôpital), TOUS étaient sous l'emprise de l'alcool et donc plus personne ne pouvait se rendre de compte de ce qui se passait. Ceci ne leur retire pas leur responsabilité. L'alcool n'est pas une excuse; c'est un cas aggravant. 

 

 Plaidoirie entendue lors d’un procès où ont été condamnés des étudiants pour la mort de l’un d’entre eux décédé d’un coma éthylique : « Ce n'est pas eux qui sont responsables, c'est la culture de l'alcool. Ces jeunes sont dans un état de compétition, de performance. C'est ce qui s'est passé ce soir-là. On boit pour prouver qu'on est performant, comme on l'est dans les études ou au tennis. Doit-on les condamner parce que l'on vit dans une société où la culture de l'alcool n'a pas été maîtrisée ?"

 

 Malgré cette brillante tirade, ils ont tout de même été jugé responsables et condamnés car, ce n'est pas l'alcool qui est responsable mais ceux qui l'ingurgitent !

 

 Tout ça par ce qu’on boit trop, par ce que l’alcool coule à flot et qu’il ne coûte presque rien. Par ce qu’on peut avaler 60 bières sans se ruiner et en vomir 55. Ils étaient dans la compétition, dans la performance?

 Mais ils n'ont  prouvé qu’une chose ; Qu’ils savent vomir !

 

 La culture de l'alcool n'a pas été maîtrisée ? Alors, maîtrisons-la ! Qu’attendons-nous pour condamner les généreux sponsors qui permettent "des prix écrasés" sur les boissons alcoolisées afin de fidéliser leur future clientèle ???

 

Infos supplémentaires : Voir " Le rôle de l'alcool"

 

 

Le 30 septembre lors d'un Le Conseil d’administration décidé en urgence, l’ULG se met d’accord : Tout dérapage de ce type sera sanctionné


…L’ulg peut procéder à une « procédure d’exclusion», laquelle peut être temporaire (1 mois à 1 an) ou définitive…

 

 " ...Le recteur a proposé au conseil d’administration une mesure selon laquelle toute personne qui se livre «à des actes dangereux et portant atteinte à l’intégrité physique de quelqu’un fera face à une procédure d’exclusion», en particulier lorsque cela surviendra dans le cadre des baptêmes. Ce point a été approuvé par le conseil d’administration. «Il ne s’agit pas d’interdire les baptêmes dans ce qu’ils ont de folklorique, mais d’interdire le fait qu’ils se transforment en bizutages, avec ce que cela a de dégradant...»

 

..Au sein du conseil d’administration de l’ULg siègent également des représentants de la Fédé (Fédération des étudiants de l’ULg). Ils ont également signé.

 

 

Le recteur dénonce la discrimination à Controverse RTL (4 /10 /13)

 

http://www.rtl.be/info/magazinesdelaredaction/Controverse/1037954/etudiante-hospitalisee-apres-un-bapteme-je-defie-les-etudiants-responsables-de-se-denoncer-

 

"... M. Rentier a également indiqué avoir des preuves de ces discriminations dont souffraient les étudiants non baptisés. "Ce n’est pas partout dans l’université, nous savons très bien où ça se trouve et le cas qui s’est produit est exactement celui-là. Si la jeune fille qui va reprendre ses cours s’assied à côté d’un non baptisé ou parle à un non baptisé, elle en subira des séquelles et ce n’est pas normal, c’est ça que je veux absolument éradiquer de mon université."…

 

(Voir "Pas de discrimination ?" )

 

 

Mardi 8 octobre 2013, deux nouvelles :


D'une part, le ministre de l’enseignement, suite à toutes ces affaires va créer une charte de respect de l'enseignement supérieur. Charte que devra signer et donc respecter chaque étudiant.

"Baptêmes estudiantins: Marcourt veut une Charte des valeurs de l'Enseignement supérieur"

 

http://www.lalibre.be/actu/belgique/baptemes-estudiantins-marcourt-veut-une-charte-des-valeurs-de-l-enseignement-superieur-525046df3570479ce10af48f

 

..."Pour ne plus connaître d'incident comme celui de Liège, chaque étudiant qui s'inscrit dans un établissement d'enseignement supérieur -qu'il s'agisse d'une université, d'une haute école ou d'un établissement d'enseignement supérieur artistique- devra dorénavant signer une Charte des valeurs de l'enseignement supérieur qui garantira le respect absolu de la dignité humaine dans toutes les activités liées directement ou indirectement à cet établissement."...

 

 D'autre part , le recteur excédé par les excès lors des baptêmes en général a suspendu toutes les activités liées aux baptêmes. Ensuite, il a convoqué les comités de baptême et redéfini la charte "baptême". Content du résultat, les baptêmes ont pu reprendre.

 

 

Le Procureur Général de Liège hausse le ton: «La justice poursuivra tous les excès des baptêmes étudiants»

Luc Gochel 15 /10/13

 

..."Christian De Valkeneer, le nouveau Procureur général de Liège, a décidé de hausser le ton dans le débat qui agite depuis trois semaines le milieu étudiant et l’opinion publique. « Dans les baptêmes étudiants, il y a une ligne rouge à ne pas franchir », nous a-t-il déclaré. Et il annonce qu’il devrait y avoir des inculpations pour traitement dégradant et/ou coups et blessures vis-à-vis de ceux qui ont plongé dans le coma cette jeune étudiante française en lui faisant boire dix litres d’eau..."..."Ils ne vivent pas dans un univers sans loi, où tout est permis. "...

 

–...« j’ai l’impression qu’on assiste à une véritable escalade dans les épreuves de baptêmes, qui vont toujours plus loin. Et un sentiment d’impunité installé chez les organisateurs. Il faut que cela s’arrête ! »...

 

 http://www.sudinfo.be/834678/article/regions/liege/actualite/2013-10-14/le-procureur-general-de-liege-hausse-le-ton-la-justice-poursuivra-tous-les-exc

 

 

Mardi 29 juillet 2014. Suite du baptême qui avait mal tourné à la rentrée 2013:


Trois étudiants vétérinaires, les parrains de baptême de fanny, inculpés !

 

Il faut savoir que pour exercer la profession de vétérinaire il faut un casier judiciaire vierge c'est donc très grave pour eux. Et ils risquent jusqu'à 10 ans de prison...

 

Mais il est grand temps qu'ils prennent conscience de ce qu'ils ont fait afin de décourager les suivants et que cela n'arrive plus jamais. Il était temps, aussi, d'entrer dans le concret. On avait parlé de sanctions et on ne voyait rien venir et ce manque de sanctions devenait un manque de sérieux. Nous avons reçu des courriers d'étudiants du genre :"La presse et l'université ont encore fait beaucoup de bruits pour rien" - Sous entendu : " Nous pouvons dès lors continuer en toute impunité"

 

 "Pour rien", car pour eux, ce n’est rien d’envoyer quelqu’un à l’hôpital sans être sûr qu’il en sortira un jour.

 

Cette inculpation est une première dans ce genre d'affaire et donne beaucoup d'espoir. C'est une réelle avancée. Les mauvais traitements et la discrimination ne seront plus traités par dessus la jambe. Les plaintes ne seront plus considérées comme désuètes et le fonctionnement du baptême ne pourra plus jamais être considéré comme de bêtes blagues d'étudiants.

 

Nous sommes soulagés et attendons la suite. Nous attendons également la charte des valeurs de l'enseignement supérieur promise au mois d'octobre ...


 

 http://www.lesoir.be/610682/article/actualite/belgique/2014-07-29/coma-apres-un-bapteme-trois-etudiants-inculpes

 

Extrait;

 

"...Le juge d’instruction a inculpé les trois personnes directement responsables de Fanny. Il s’agit de trois étudiants de dernière année, ses deux parrains et sa marraine de baptême. Deux sont inculpés de traitements dégradants pour l’avoir obligée à manger des aliments pour chiens. Et tous les trois sont inculpés de traitements inhumains pour l’avoir forcée à boire plusieurs litres d’eau, ainsi que de coups et blessures involontaires. Ils risquent de huit jours à… dix ans de prison...."

 

 http://www.rtbf.be/video/detail_3-etudiants-en-medecine-de-l-ulg-inculpes?id=1945994

 

 

 

Réaction de l'ULG


 Trouvé sur : http://www.rtbf.be/info/regions/detail_jeune-dans-le-coma-apres-son-bapteme-3-etudiants-inculpes?id=8324264

 

..."Seul moyen pour prendre conscience du danger"

 

Extraits :

 

Nous avons contacté le recteur de l’ULg, Bernard Rentier. Pour lui, les faits sont "inadmissibles et doivent faire l’objet d’une décision de justice". Et si ils sont effectivement déclarés coupables au procès, à ce moment-là, "il est logique que l’université prenne également des sanctions académiques à l’encontre des étudiants inculpés, pour autant bien entendu qu’ils soient encore dans l’université.*

 

"...Les trois étudiants inculpés risquent gros : de huit jours à dix ans d'emprisonnement. "Des peines sévères", commente encore Bernard Rentier, "mais il est important que les étudiants qui ont des comportements de cette nature (échappant à tout contrôle, aux chartes et règles des baptêmes qui sont prises en accord avec les autorités académiques), qui dérapent de cette manière, sachent que cela peut être condamné très sévèrement."Selon lui, il s’agit là du "seul moyen pour dissuader les jeunes de sortir des rails et d’avoir de tels comportements."...

 

*il est à craindre qu'ils n'y soient plus car ils étaient en dernière année...

 

 

 

Étudiante dans le coma après son baptême: les trois accusés vont comparaître.

 18/09/14

..."Les trois étudiants en médecine vétérinaire inculpés pour traitements inhumains envers une étudiante française dans le cadre d'un baptême qui avait dégénéré à Marche comparaîtront devant la chambre du conseil de Marche-en-Famenne le 23 septembre prochain, a-t-on appris auprès du parquet du Luxembourg."...

Belga Publié le jeudi 18 septembre 2014

http://www.dhnet.be/actu/faits/etudiante-dans-le-coma-apres-son-bapteme-les-trois-accuses-vont-comparaitre-541aafcb357030e61040bfde

Nous sommes heureux que cette comparution aie lieu au début de la saison des baptême, elle pourrait en freiner les abus toutes facs confondues. Toutes? Oui, nous avons pu observer une augmentation de violence partout dans ce domaine.

Egalement : http://www.actualitesdroitbelge.be/presse/derapage-lors-dun-bapteme-comparution-devant-la-chambre-du-conseil-fixee


 Au final, décision a été prise de reporter l’affaire à une date ultérieure.

  Deux raisons motivent ce report. D’une part, le Parquet a décidé le renvoi d’une quatrième personne devant la Chambre du conseil. Cette dernière aurait, elle aussi, pris une part active au « baptême ». D’autre part, le conseil d’un inculpé a demandé des devoirs complémentaires.

http://www.lameuse.be/1108612/article/2014-09-23/dans-le-coma-apres-son-bapteme-un-4e-inculpe-l-affaire-remise-sine-die-a-marche

Première audience du procès des étudiants vétérinaires  9/11/16

 

 

 

Aujourd’hui à eu lieu la première audience.

Il y avait du monde : sept personnes à entendre avec leurs avocats , des journalistes , des caméras .


Séance où on apprend que les marraines étaient trop gentilles avec leurs bleus… Et donc , ce sont d’autres qui se sont chargés de faire boire Fanny. Lors de ces soirées, il y a beaucoup de parrains-marraines avec leurs bleus. Mais alors que seuls les parrains attitrés sont tenus responsables; les autres parrains se mêlent d’en faire baver aux bleus présents.


Parfois même,sont invités des anciens… Anciens signifie qu’ils sont forcément au courant du danger d’hyponatrémie tel que décrit dans un document signé par tous les parrains.


Un avocat à donc demandé si aujourd'hui on ne faisait pas le procès du baptême en lui-même. En effet   les responsabilités sont difficile à cerner et peuvent inclure autant celles des parrains-marraines que celles du comité de baptême. Il me semble que ce procès-ci ne va pas sans l'autre. Les propos tenus par deux des prévenus sont la preuve que pour eux le folklore accompagnant le baptême est plus important que les lois belge. Ils ne comprennent pas que pour la loi, il soit interdit de traiter les bleus comme ils le font depuis très longtemps."On a toujours fait ça (non , ils n'ont pas toujours fait ça!) et jusqu'ici on n'a jamais eu de problème"...Dès lors ils se demandent pourquoi ils seraient les seuls à payer. Le folklore est leur loi. Loi dictée par le comité de baptême. Ils espèrent entendre : "Ah!, c'est pour respecter le folklore? Excusez-nous de vous avoir importuné en vous trainant en justice pour coups et blessures et traitements inhumains."


Il y a eu aussi beaucoup de questions au sujet de la pression que font subir les baptisés sur les bleus pour les pousser jusqu’au bout. Pression que Fanny à subie et raison pour laquelle elle a continuer à boire et à boire encore. Ceci lui a valu une hyponatrémie dont elle souffre encore des séquelles aujourd'hui .


Rappelons qu’elle faisait son baptême à l’eau. Rappelons que trop boire de bières provoque un vomissement, tandis que l’eau ne sera pas rejetée et provoquera une hyponatrémie. Rappelons que faire boire une grande quantité d’eau est un très ancien supplice. Rappelons que la torture est interdite par la loi.


La juge a fait remarquer que participer à un baptême , ce n’est quand même pas aller torturer quelqu’un.


 

Plus d'infos sur ce dossier : Notre page coma 2013


 

Articles du 10/11/16:

www.rtl.be/info/belgique/faits-divers/bapteme-veterinaire-qui-derape-le-proces-en-correctionnel-a-commence-865805.aspx

 

http://www.dhnet.be/dernieres-depeches/belga/bapteme-veterinaire-qui-derape-le-proces-en-correctionnel-a-commence-582324efcd70fb896a674b5d

 

 

 

 Suite du procès des étudiants vétérinaires

25/01/17


Longues heures de plaidoiries. Pour les avocats de la défense il s'agissait de déterminer avec précision qui à fait quoi. N'ont été pris en compte que les gestes ayant provoqués l'hyponatrémie. Les accusés ont , aussi , toujours tenté d'accuser la victime: "Elle pouvait arrêter le processus du baptême à tous moment; elle est responsable de ce qui lui est arrivé". Oui , c'est vrais , mais il aurait été intéressant de pousser l'enquête sur le pourquoi il y a une telle pression sur les bleus. Pression qui les fait  continuer et prendre de tels risques.


peut-être la raison est-elle qu' l y a trop d'étudiants en médecine vétérinaire. 900 en première à la rentrée. Il n'est pas possible de donner une formation de haut niveau à autant d’étudiants. Il n'y a physiquement pas la place, ni dans les amphis, ni dans la clinique. Donc l'ULG fait tout pour les éliminer. Il est très dur de réussir une année. La société générale des étudiants en médecine vétérinaire ( SGEMV) propose l'accès à des tuyaux pour réussir les examens mais uniquement aux baptisés. Dès lors, le baptême devient incontournable et les parrains s'autorisent à faire les baptêmes les plus durs. D'autre part , les non-baptisés sont stigmatisés , discriminés et subissent moqueries et harcèlements. Ce comportement face au non-baptisées se retrouve jusque dans le corps professoral (une minorité) et chez des maitres de stages. voir nos pages  infos abus , ce qui pose problème, pas de discrimination?

A notre avis,il aurait fallu aussi déterminer QUI lui a mis la pression.

Le prononcé du jugement aura lieu le 24 février .

 

 

 

                          Ecoeurée

 

 

    (Réaction à chaud au retour du prononcé de jugement des parrains du baptême vétérinaire 2013 ce 28 février) 

Si c'est ça que la justice appelle poser un geste fort qui  fera comprendre qu'on n'a pas le droit de tout faire , c'est raté !  Ils n'ont retenu que les coups et blessures involontaires... L'affaire va être considérée comme un simple accident... On oublie les traitements inhumains et les traitements dégradants  !  Il va falloir s'y faire, fanny n'a pas subi la pression du groupe ... Je dois mettre de côté ce sentiment étrange qui me fait penser que personne, sans pression extérieure, n'avalerait une telle quantité d'eau... Oubliez la responsabilité des parrains et de la SGEMV ; c'est de la faute du seau d'eau s'il s'est vidé dans sa bouche !

Ils doivent bien rigoler et se sentir dans l'impunité la plus totale... Merci la "justice".

28 février 2017.

Actuellement , le baptême est en perte de vitesse des moyens plus adaptés pour s'intégrer sont en place ; en effet, la plupart des étudiants se retrouvent sur les réseaux sociaux. N'hésitez plus, passez à quelque chose de plus sympa  !!!

Nous contacter : 

Stopabusbapteme@gmail.com

Site sur le baptême en général:

www.baptemeetudiantrireou.sitew.be

 

L'équipe du site remercie tout particulièrement les différents témoins qui nous ont aidés. C'est grâce à eux que cette démarche à été possible. Merci pour leur confiance.


Pour la suite, afin de  donner à notre action des fondements solides aux yeux de tous, nous avons besoin de témoignages signés... ... ...  Nous savons que si vous vous faites connaitre, vous serez harcelés donc nous cherchons des personnes qui accepteraient de témoigner publiquement sans craintes. Si vous avez été victime et que vous ne faites plus partie du circuit , votre témoignage nous intéresse.


Vous comprendrez que notre anonymat est la garantie nécessaire à nos témoins.Nous devons rester dans l'ombre !

 

Sauf pour les témoignages publics pour les quels nous promettons l'anonymat, nous comprenons , tout naturellement , que vous nous écriviez sous une fausse identité.